Scooters : à chaque motorisation son permis !

Quelle que soit la taille ou la motorisation des scooters choisi, il nécessitera un permis. Nous vous présentons quel permis est adapté à la puissance de votre véhicule.

Une puissance de 50 cc ou moins

L’article R211-2 du code de la route indique que pour piloter un deux-roues avec un moteur de 50 cc ou moins, que ce soit une mobylette, un scooter, un solex ou un vélomoteur, il faut au moins avoir 14 ans. Mais la réglementation autour des deux-roues à beaucoup évolué ces dernières années. Le décret n° 2002-675 de 2002 obligeait le conducteur à posséder un brevet de sécurité routière (BSR) pour conduire sans permis. La catégorie AM du permis de conduire a ensuite remplacé le BSR par arrêté du 8 novembre 2012. Il est important de noter que la dernière obligation ne concerne pas les personnes âgées de seize ans avant le 2 janvier 2004. En clair, les personnes nées avant le 31 décembre 1987 n’ont pas besoin d’un BSR pour conduire un deux-roues de 50 cc.

Une puissance de 50 cc à 125 cc

La possession d’un permis A, A1, ou B est nécessaire pour pouvoir conduire un deux-roues d’une cylindrée de 50 cc à 125 cc. En effet, selon Article R221-8 du code de la route sur la motorisation des scooters, tout détenteur d’un permis B avec 2 ans d’ancienneté et qui a suivi une formation de 7 heures peut conduire sur le territoire français un deux-roues de 125 cc ou moins, et dont la puissance est au plus de 12 cv. Ce droit est aussi accordé à toute personne dont la demeure principale se trouve en France, et qui possède un permis de conduire national valide accordé par un pays membre de l’Union européenne, ou de l’accord sur l’Espace économique européen.

Les plus de 125 cc et les scooters électriques

Pour conduire un deux-roues de plus de 125 cc, il est obligatoire de posséder un permis A, le permis moto ou un permis A2 pour les moins de 24 ans. Il est aussi possible de passer un permis automatique, mais ce dernier n’est valable que pour les deux-roues sans embrayage. Si la motorisation des scooters est électrique, il convient de faire une conversion de la puissance du moteur. Si le moteur électrique possède une puissance inférieure à 4000 W, il est considéré comme une cylindrée de moins de 50 cc. Si elle les dépasse, il est considéré comme une cylindrée de 125 cc.

Le sccoter hybride : le deux-roues qui fait ses preuves
Combien coûte en moyenne l’entretien régulier d’un scooter ?