En cas d’accident de la route

Malheureusement nous le savons, conduire un 2-roues c’est aussi s’exposer à des risques d’accidents plus ou moins graves. Pour savoir quoi faire et ne pas céder à la panique, voici quelques conseils élémentaires, que vous soyez témoin ou victime.

Sécurisez la zone de l’accident

La première chose à faire si vous vous trouvez sur les lieux d’un accident est de sécuriser la zone afin d’éviter à tout prix le sur-accident. Pour se faire, vous devez déplacer votre machine (si bien sûr vous êtes en état) sur le bas côté. Balisez ensuite le lieu de l’accident afin de prévenir le plus tôt possible, le reste de la circulation.

Donnez l’alerte

Si vous êtes sur une autoroute, utilisez de préférence les bornes prévues à cet effet. Elles permettent une localisation plus rapide et plus précise pour les secours qui reçoivent l’appel.

Sinon, utilisez les numéros classiques :

  • 18 pour les pompiers (ou 112 depuis un mobile)
  • 15 pour le SAMU
  • 17 pour la police ou la gendarmerie

Les gestes qui sauvent

Si vous êtes le premier sur le lieu d’un accident grave, sachez qu’il y a certaines règles à respecter formellement pour ne pas aggraver le pronostic vital d’une victime.

Ne déplacez jamais un blessé. Dans la mesure du possible, essayez plutôt de stopper la circulation autour de lui. Toujours dans la liste des mauvais réflexes à bannir, ne lui retirez surtout pas son casque.

Par contre, il est fortement conseillé de lui parler et de le couvrir. En cas d’urgence, vous pouvez mettre la victime en position latéral de sécurité.

Restez au près d’elle et attendez les secours.

Déclaration à l’assurance

Sur un plan administratif et juridique, il est impératif de prévenir votre assurance peu de temps après l’accident en précisant bien la date, le lieu, l’heure et les circonstances du sinistre.

En cas de sinistre
Se prémunir contre le vol